Plus d’hésitation sur telle ou telle expression

15 Déc. Histoire de l’expression « Poser un lapin »

Je ne doute pas un seul instant que vous connaissiez le sens de cette expression. Mais ce que vous ignorez peut-être, ce sont les différentes significations qu’elle a pu avoir par le passé. Voilà la raison de cette publication.

Poser un lapin : une expression au sens univoque

Aujourd’hui, la locution verbale « poser un lapin » n’a qu’une seule signification. Et son abondant emploi dans des contextes appelant l’utilisation d’un registre de langue familier fait de cette expression l’une des plus usitées. Elle signifie simplement « ne pas répondre présent à un rendez-vous pour lequel on s’est normalement engagé ». Mais avant que cette assertion ne s’impose, l’expression en a connu une autre signification.

Le sens de « poser un lapin » dans ses premiers emplois

Les tout premiers emplois de l’expression « poser un lapin » datent des années 1880. Elle a d’abord servi à caractériser le comportement d’un homme qui omet de rétribuer les faveurs d’une femme galante. C’est le lexicographe Gaston Esnault qui souligne cette signification de la locution dans son Dictionnaire historique des argots français.

On note déjà dans cet emploi de l’expression une nuance d’engagement non tenu, perceptible dans son sens actuel. En effet, sans être coutumier de ces genres particuliers de transaction, on imagine que la conclusion de l’acte doit être l’aboutissement d’un contrat, fût-il oral.

De cette signification au sens actuel généralisé de l’expression, il n’y a qu’un pas. Prendre un engagement et ne pas le tenir à l’endroit d’une femme de petite vertu porte en filigrane l’obligation morale attachée à un rendez-vous conclu entre deux personnes. Voilà la trajectoire suivie dans l’histoire par l’expression « poser un lapin ».

En guise d’illustration

Lisez plutôt cet extrait des Hommes de bonne volonté de Jules Romains « Vous vous rendez compte, lui expliqua le relieur, qu’il n’est pas question une seconde que vous me posiez un lapin. Vous vous dites qu’une fois sorti d’ici… oui… mais supposez que ce soir vous manquiez au rendez-vous. Hein ? et que je veuille absolument vous retrouver ? ».

Peut-on illustrer plus clairement l’expression « poser un lapin ?

Ne ratez pas

Les 4 secrets de la maîtrise de la communication visuelle à la française

publié le 12 janvier

1. Tout dans le détail La communication visuelle est décisive pour véhiculer les messages dans le panorama français, den...

voir plus

Travailler en tant qu’interprète : les étapes à suivre

publié le 11 janvier

Devenir interprète est un objectif ambitieux qui nécessite dévouement, formation et compétence linguistique. Les interpr...

voir plus

Formation langue des signes, les techniques à connaître en 2024

publié le 20 novembre

Déclarée moyen de communication à part entière depuis 2015, la langue des signes est utilisée par plus de 100 000 personnes en France. Et v...

voir plus