Plus d’hésitation sur telle ou telle expression

4 Avr. Manger son chapeau : sens, origine et illustration

À supposer quelqu’un ait pété les plombs assez pour décider de faire cette expérience, y arriverait-il ? Voilà une action qu’il faut ranger dans la catégorie des missions impossibles. Si au propre, cela ne veut rien dire, qu’est-ce qu’il faut comprendre alors à travers l’expression « manger son chapeau » ?

Signification de cette locution verbale

On emploie cet idiome lorsque l’on se retrouve dans l’obligation de se dédire. Vous avancez une affirmation qui se révèle être à la fin une erreur, vous direz en bon gentleman que vous mangez votre chapeau. C’est une manière de reconnaître son erreur, d’admettre que l’on s’est trompé. Comment en est-on arrivé à charger cette locution de ce sémantisme ?

Étymologie de l’expression « manger son chapeau »

La locution fait partie de celles que le français a empruntées d’autres langues. En l’occurrence, c’est d’une expression anglaise qu’elle dérive. On la rencontre dans la formule « I’ll eat my hat if… » Comprenez ceci à travers ces mots : je mangerai mon chapeau si… Quand on emploie cette tournure, on veut dire que l’on conviendrait de s’être trompé au cas où le propos serait une contre-vérité. La dureté du pari impose de tourner sa langue cent fois avant de prendre un tel engagement. On ne devra alors se servir de l’expression que lorsqu’on a une certitude absolue de ce qu’on dit.

Un exemple

On lit ce passage dans l’ouvrage André Malraux et le rayonnement culturel de la France : « Si un haut fonctionnaire estima que son ministre était “ crucifié par cette affaire ” et avait vainement fait chercher le moyen de faire monter la pièce au TER, il ajoutait que Malraux avait finalement “ mangé son chapeau ” ».

L’exceptionnel ministre de la Culture que fut André Malraux, malgré ses doctes connaissances, pouvait se tromper. Nous ne devons pas en rougir s’il nous arrive de devoir manger notre chapeau, nous autres simples mortels !

Ne ratez pas

Couper la poire en deux : origines et signification

publié le 20 octobre

Même si le contenu sémantique de cette locution verbale n’est pas un secret pour vous, il n’est pas certain que vous maîtrisez son origine. On ...

voir plus

Être sur le fil du rasoir : explication, origine et illustration

publié le 6 juin

À moins d’être un funambule hors classe, est-il possible pour âme qui vive de se tenir sur le fil d’un rasoir ? À supposer même que l’obje...

voir plus

Tête de linotte : signification, étymologie et exemple

publié le 20 mai

Si l’on vous a déjà traité de « tête de linotte », j’espère que vous n’avez pas pris cela pour un compliment. Ce n’est pas du tout le...

voir plus